Cemac : la Beac abaisse ses projections de croissance à 1,9% en 2021

15 avr 2021 | Agence Ecofin

Ebranlée par la crise de la Covid-19, l’économie de la Cemac déjà affaiblie par le choc pétrolier est entrée en récession en 2020. Les perspectives de reprise énoncées par le FMI, pour 2021, pourraient être trop optimistes, en raison de la flambée des variants du virus.

Le Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac) a abaissé, mardi 13 avril, le taux de croissance projeté de la Cemac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad) en 2021, nous apprend Investir au Cameroun. Le CPM table aujourd’hui sur une croissance à 1,9%, en baisse de près de 1% par rapport au taux de 2,8% projeté en décembre 2020.

Ces nouvelles perspectives entrevues par la Beac pour la Cemac en 2021 s’éloignent un peu plus de celles du Fonds monétaire international. En octobre 2020, l’institution de Bretton Woods entrevoyait un taux de croissance de 3% dans la sous-région.  

Ces perspectives prudentes de la Banque centrale sont à mettre en lien avec « les nouvelles vagues d’infection à la Covid-19 et la multiplication des variants du virus ». Mais la Beac émet l’hypothèse que la pandémie impactera moins l’économie de la sous-région cette année qu’en 2020 où elle a plongé la Cemac dans la récession (-2,1% de taux de croissance). Par rapport à l’année dernière, la zone devrait gagner 4% de croissance.

Cette reprise économique est, selon la Beac, le fait du « dynamisme de l’agriculture, des industries, des BTP, des services marchands et de la reprise des investissements, favorisés par les réformes structurelles engagées par les Etats ».

Source: Agence Ecofin