Afrique de l'Ouest: Monnaie électronique - La BCEAO évalue le nombre de points de services financiers à 60,5%

17 nov 2020 | Sud Quotidien - All Africa

Le rapport 2019 de la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'ouest (Bceao) sur les services financiers numériques dans l'Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa) renseigne que l'activité des services adossés à la monnaie électronique, en progression, est marquée par une hausse des principaux indicateurs relatifs à l'accès et à l'utilisation, au plan régional et national.

L'évolution des services financiers via la téléphonie mobile dans l'Uemoa de 2015 à 2019 est en nette progression, fait remarquer le rapport annuel sur les services financiers numériques. Au niveau de l'offre, selon l'étude «trente-huit (38) initiatives d'émission de monnaie via la téléphonie mobile sont enregistrées dans l'Union au 31 décembre 2019».

S'agissant de l'accès, le rapport fait remarquer que «le nombre de comptes de monnaie électronique via la téléphonie mobile dans l'Uemoa est ressorti à 76,9 millions, contre 62,9 millions en 2018, soit une hausse de 22,2%». Par ailleurs, le nombre global de points de services a progressé de «60,5% pour s'établir à 819.608 à fin 2019, contre 510.448 à fin 2018», souligne l'étude. Quant aux établissements de monnaie électronique (Eme), au nombre de dix (10), ils concentrent à eux «66,3% du nombre de comptes, 83,6% du nombre total de transactions réalisées dans l'Union, représentant ainsi 90,1% de leur valeur».

En matière d'utilisation, «les transactions ont progressé de 37,9% en 2019, pour atteindre 2.632 millions d'opérations en volume contre 1.907,7 millions opérations un an plus tôt», mentionne le document. Près de 7,3 millions d'opérations en moyenne ont été traitées journalièrement par l'ensemble des 2 plateformes de paiement mobile de l'Union, contre 5,3 millions en 2018. En valeur, les flux ont augmenté, au cours de la période sous revue, passant de 23.533 milliards de francs CFA à fin décembre 2018, à 28.738 milliards de francs CFA à fin décembre 2019, soit une hausse de 22,1%. S'agissant de la valeur moyenne journalière des transactions, elle est estimée à environ «79,8 milliards de 3 francs CFA en 2019 contre 65,3 milliards de francs CFA un an plus tôt, soit une progression de 22,1%».

Toutefois, le rapport précise que l'offre de services financiers via la téléphonie mobile est restée circonscrite aux opérations de rechargement de porte-monnaie électronique, de retrait d'espèces, de transfert de personne à 4 personne et d'achat de crédit, qui représentent respectivement 92,6% et 85,5% du volume et de la valeur des transactions totales effectuées en 2019... Lire davantage sur All Africa

Source: All Africa