Système bancaire

exchange rates, by: Kigali Wire

En tant que mécanisme d’allocation des fonds des épargnants aux emprunteurs, les banques jouent un rôle central dans le développement du secteur financier. Elles comblent le fossé entre les épargnants et les entrepreneurs, tout en réduisant les risques transactionnels et financiers des deux parties. En mettant à disposition des financements sur le marché, les banques facilitent la réduction des barrières à l’entrée pour les entrepreneurs.

Les systèmes bancaires efficaces étendent les possibilités de financement aux sociétés, de toutes tailles, tout en appuyant le développement du secteur financier. Les banques se doivent également d’offrir des services bancaires aux clients à faible revenus, qu’ils soient des particuliers ou des micro-entreprises. Au-delà des financements, les banques fournissent également des services financiers essentiels aux individus et aux entreprises, tels que la collecte, la garde et la sauvegarde des dépôts effectués par les épargnants, ainsi que la fourniture de services de paiement.

Les systèmes financiers africains sont dominés par les banques qui demeurent au centre des efforts de développement du secteur financier sur le continent.

L’écart de développement entre les divers systèmes bancaires des pays africains est important. Certains sont d’ores et déjà au niveau des standards internationaux tandis que d’autres commencent à peine à sortir des périodes de répression financière. Toutefois, un certain nombre d’observations générales peuvent être faites sur les banques et sur leur rôle au sein du secteur financier à travers le continent.

La plupart des banques africaines  sont de taille restreinte, aussi bien en termes absolus qu’en termes relatifs. Le manque d’économies d’échelle est souvent associé à des inefficacités. Par ailleurs, le manque d’expertise et de technologies adéquates limite souvent la capacité des banques à offrir des services financiers appropriés pour les économies africaines. Les banques n’offrent souvent qu’un éventail limité de services, et les activités bancaires sont pratiquement inexistantes hors des centres urbains.

Les données bancaires montrent clairement que les banques africaines ont de fortes possibilités de développement, par rapport aux banques des autres régions en développement. Les indicateurs tels que le ratio liquid liability/PIB (qui mesure les ressources monétaires mobilisées par les banques) et le ratio crédit privé/PIB (qui mesure le crédit octroyé par les banques) sont, en Afrique, les plus faibles au monde. En outre, le système bancaire de la région affiche de faibles ratios d’intermédiation (mesurant les dépôts ayant fait l’objet d’une intermédiation au bénéfice du secteur privé). Cela est principalement du, d’une part, à la difficulté d’évaluer la solvabilité des clients, et d’autre part, à faire respecter les droits des créanciers.

Reflétant la prévalence de la pauvreté dans la région, les données montrent que moins de 20 % des Africains adultes sont titulaires d’un compte bancaire, contre 30 à 50 % dans les autres régions en développement. Cela s’explique en partie par le niveau élevé des commissions, le faible taux de pénétration des succursales, ainsi que le grand nombre de documents exigés pour l’ouverture d’un compte bancaire.

S’agissant de l’efficacité, les banques africaines sont généralement caractérisées par le niveau élevé des différentiels, des marges d’intermédiation et des charges indirectes. Etant de taille plus restreinte que les banques des autres régions en développement, les possibilités d’économies d’échelle et de diversification des risques s’en trouvent limitées. Les faiblesses de leurs cadres contractuels et la volatilité politique dans la région augmentent le coût de la pratique des affaires. Ces inefficacités persistent dans de nombreux cas, en l’absence d’une concurrence significative dans le secteur. En dépit d’améliorations substantielles dans l’efficacité et la responsabilité des systèmes bancaires africains au cours de la dernière décennie, il reste encore beaucoup à faire.

Centre de Ressources

BIS: Central Bank Websites Worldwide (En Anglais)

La Banque des règlements internationaux (BIS) une organisation internationale qui favorise la coopération monétaire et financière internationale et sert de banque pour les banques centrales. Le hub du BIS sur les banques centrales fournit des liens vers les sites Web des Banques centrales ainsi que des statistiques bancaire.