Capacités financières

a person calculating something

Par capacités financières, l’on entend les connaissances, la compréhension, les attitudes et – plus important encore – les comportements que doivent avoir les consommateurs pour bien gérer leur argent, s’adapter au nouvel environnement financier, et tirer parti des possibilités financières, à mesure que celles-ci s’offrent.  

Tant dans les pays développés que dans les pays en développement, l’on doit posséder des compétences et se sentir en confiance pour bien gérer l’argent. Au bas de la pyramide, la croissance de la microfinance, l’extension des réseaux de transfert d’argent, et l’introduction de technologies bancaires hors succursales ont mis de nouveaux produits financiers à la portée de millions de consommateurs démunis, dont bon nombre d’entre eux entrent ainsi dans le système financier pour la première fois et éprouvent des difficultés à tirer pleinement parti des avantages de ces développements.

Les ménages à faible revenu en Afrique ont souvent un accès limité aux services financiers axés sur la demande, tels que l’épargne, les prêts et l’assurance, ce qui se traduit souvent par une vulnérabilité aux chocs néfastes et la nécessité de recourir à des options traditionnelles plus onéreuses. La recherche a montré que pour renforcer l’inclusion financière en Afrique, il est nécessaire de promouvoir les capacités financières et de donner ainsi aux populations les moyens de gérer leurs actif et passif financiers, grâce à une meilleure compréhension de leurs droits et responsabilités. Le renforcement des capacités financières vise en fin de compte à autonomiser les populations et à changer les comportements.

Toutefois, le renforcement des capacités financières, à lui tout seul, pourrait ne pas être suffisant. Les gouvernements ont également un rôle à jouer dans la protection des consommateurs, en veillant à ce que les institutions financières appliquent les normes établies et les codes de conduite appropriés : l’on ne saurait débattre des capacités financières sans reconnaître la nécessité de protéger les consommateurs.

Afin de protéger les consommateurs, les gouvernements devraient s’assurer que les consommateurs disposent régulièrement d’une information fiable sur les prix des services offerts par les institutions financières et sur les risques associés à ces services,  afin de permettre aux consommateurs d’opérer des choix en toute connaissance de cause. Un mécanisme d’application devrait être mis en place pour garantir la conformité de tous les acteurs intervenant sur les marchés avec les règles établies.

Les capacités financières devraient être d’un niveau garantissant la fourniture de services par les institutions financières, en toute responsabilité, transparence et fiabilité. L’autorité de régulation peut mettre en place un cadre opérationnel général, mais il revient à chaque fournisseur de services financiers d’appliquer des pratiques financières responsables.

Centre de Ressources

Child and Youth Finance (en anglais)
ChildFinance est un mouvement qui a pour but la création et le renforcement des systèmes, structures et des politiques qui fournissent aux enfants la capacité de prendre des décisions, qui les informe de leurs droits, instille en eux des valeurs, les incitent à prendre des décisions financières saines, à se construire des atouts et à investir dans leurs propres avenirs.